vendredi 30 octobre 2009

Windows Vista : DirectX 11 disponible

Si Windows 7 est un système d'exploitation prometteur qui évincera certainement rapidement Windows Vista, Microsoft ne laisse pas pour autant ce dernier à l'abandon. L'éditeur propose DirectX 11 nativement sur son dernier système, et avait indiqué dès novembre 2008, par la voix de Ben Basaric (son Responsable Marketing Windows), vouloir le rendre également disponible pour Windows Vista. C'est aujourd'hui chose faite.

Il est possible de le télécharger à l'adresse suivante :


Ce téléchargement, qui nécessite une authentification WGA et que vous disposiez du Service Pack 2 de Windows Vista, prend quelques mégaoctets. Il comprend des mises à jour de DirectX, DirectCompute et XPS Library.

Il est naturellement recommandé pour tous ceux qui disposent d'une carte graphique gérant DirectX 11 (ATI HD57xx et 58xx à l'heure actuelle), mais rien ne vous empêche de l'installer si vous avez une carte graphique plus ancienne. Pour rappel, voici les principales technologies apportées par DirectX 11 :
  • Tesselation : Elle permet d'accroître le niveau de détails visuels en augmentant le nombre de polygones visibles à partir d'un modèle issu de peu de polygones,
  • DirectCompute : Il s'agit d'une technologie similaire à CUDA, dont le but est d'utiliser la puissance des processeurs graphiques dans divers calculs (GPGPU), comme par exemple l'encodage vidéo. On notera que la compatibilité de DirectCompute est également à l'ordre du jour avec les cartes graphiques DirectX 10,
  • Shader Model 5.0 : La version 5.0 permet de faciliter grandement la tâche des programmeurs, en améliorant le HLSL (High Level Shader Language),
  • Multi-Threaded Rendering : Si, depuis quelques temps, nos CPU sont équipés de plusieurs coeurs, le rendu n'en tire toujours pas partie. DirectX 11 tente de remédier à la situation,
  • WDDM 1.1 : Cette extension de WDDM 1.0 réduit considérablement l'utilisation de la mémoire vidéo et de la mémoire RAM par le système, d'où une augmentation conséquente des performances de Windows 7 en comparaison à celles de Windows Vista.
Si, lors de l'installation du fichier, un message d'erreur apparaît comme quoi la mise à jour ne s'applique pas à votre système, il est fort possible que ce soit parce que le système est déjà mis à jour. Lancez la commande dxdiag par le biais du raccourci clavier Touche Windows + R, pour vérifier quelle est la version de DirectX sur votre système.

jeudi 29 octobre 2009

Windows 7 Family Pack : Windows pour famille nombreuse

Si l'on en croit le titre d'un article paru sur TheWindowsBlog le 22 octobre (Putting the Win back in Windows - que l'on traduira approximativement par Rendre de nouveau Windows gagnant), Microsoft entend bien redorer le blason de Windows avec son nouveau système d'exploitation.

C'est ainsi que nous pouvons voir, pour notre bonheur à tous, des offres alléchantes destinées à nous faire passer à Windows 7. Un billet précédent traitait de Windows 7 à 35€ pour les étudiants, nous allons aujourd'hui nous attarder sur le Family Pack, qui est une version de mise à niveau vers Windows 7 destinée à trois PC. L'intérêt principal de cette version réside dans son prix, puisqu'elle est proposée à environ 150€ dans notre pays. Il est par ailleurs techniquement possible de créer, une fois les trois machines sous 7, un Groupe Résidentiel, facilitant l'échange et le partage de données, ainsi que le partage d'imprimante(s).


Cette offre a démarré le 22 octobre 2009, et durera jusqu'à épuisement des stocks. Le Family Pack peut être trouvé en Autriche, au Bénélux, au Canada, en France, en Allemagne, en Irlande, au Japon, aux Pays-Bas, en Suède, en Suisse, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Il ne s'agit pas ici de trois versions complètes ni même de trois mises à jour, mais de trois mises à niveau. Elles nécessitent pour être installées que vos PC disposent déjà d'une licence valide de Windows XP ou de Windows Vista. On notera que ce pack inclut le DVD de Windows 7 en 32 bits, et celui en 64 bits.

Il est très important de savoir ce qu'il est possible de faire avec ce pack. En effet, si Microsoft indique, comme noté plus haut, que la mise à niveau peut être faite sur les PC équipés de Windows XP et Vista, la chose revêt divers aspects.

- La procédure de mise à niveau pour les PC équipés de Windows XP n'est pas une mise à jour. Microsoft qualifie cette mise à niveau d'installation personnalisée ou de nouvelle installation, car elle efface le contenu du disque dur. Afin d'éviter toute perte, il faut donc procéder à vos sauvegardes avant de lancer la procédure (données, fichiers, paramètres).

- On retrouve les mêmes subtilités pour Windows Vista (en fonction de la version installée sur votre PC) :
  • Si vous disposez de Windows Vista Edition familiale Basique ou de Windows Vista Edition familiale Premium, alors une mise à jour peut être effectuée, laissant vos données, vos paramètres et vos programmes intacts,
  • Si vous disposez de Windows Vista Professionnel ou de Windows Vista Edition Intégrale, alors une installation personnalisée sera de mise.
Voici, dans le détail, les étapes d'une installation personnalisée, selon Microsoft :
  1. Télécharger le Conseiller de Mise à niveau Windows 7 afin de déterminer si votre PC est capable d'accueillir le nouveau système d'exploitation et si oui, de déterminer s'il est préférable d'installer une version 32 bits ou une version 64 bits,
  2. Sauvegarder les fichiers et paramètres existants en les enregistrant sur un CD, un DVD, un disque dur externe, une clé USB, ou autre. Il est possible de simplifier ce processus en utilisant un disque dur externe et l'Assistant Transfert de fichiers et de paramètres,
  3. Insérer le DVD de Windows 7 et choisir l'option d'installation (avancée) Personnalisée.
  4. Une fois l'installation effectuée, vous pouvez réinstaller vos programmes, vos fichiers et vos paramètres. L'Assistant Transfert de fichiers et de paramètres est également disponible sous Windows 7. Pour y accéder, cliquer sur le bouton Démarrer, puis sur Tous les programmes. Cliquer ensuite sur Accessoires puis Outils système.
Source : Microsoft

Etalonner les couleurs de son écran avec Windows 7

La petite astuce du jour consiste à lancer l'utilitaire intégré à Windows 7 pour régler correctement votre écran. Naturellement, le résultat sera moins bon qu'avec une sonde (à moins de s'appeler Steve Austin :p). Il est néanmoins possible d'obtenir des résultats intéressants.

Windows 7 est en effet livré avec un utilitaire du nom de Display Color Calibration Wizard. Cet utilitaire est assorti d'un module permettant de régler plus finement les réglages ClearType (qui lui, sert à peaufiner l'apparence des polices).

Pour y accéder, il suffit d'appuyer sur le raccourci clavier Touche Windows + R (ce qui aura pour effet de lancer la boîte de dialogue Exécuter...), et taper DCCW dans la zone de saisie.

Après validation, le calibrage peut commencer.

mercredi 28 octobre 2009

En savoir plus sur Windows 7

De nombreuses informations fleurissent ça et là sur le net au sujet de Windows 7. Il est parfois délicat de trier le bon grain de l'ivraie et, en admettant que l'on y arrive, il faut encore recouper les informations pour avoir quelque chose de construit. De plus, il arrive que certaines exigences techniques soient requises pour appréhender correctement toutes ces données.

Pour peu que vous ayez quelques connaissances en anglais, je vous invite à consulter le guide suivant, rédigé par Microsoft, dont les informations sont nombreuses, simples et claires :


Windows 7 : Tableau récapitulatif de mise à jour

Microsoft a publié un tableau récapitulant les possibilités de mise à jour vers Windows 7 qu'il est possible d'envisager à partir des versions précédentes de Windows. Je l'ai traduit pour vous, le voici en français :


Voyons cela d'un peu plus près :

Deux options sont offertes, qui sont Nouvelle installation et Mise à jour.

Par Nouvelle installation, Microsoft entend proposer quatre solutions :
  • Remplacement complet du système d'exploitation existant,
  • Installation sur un disque dur ou une partition spécifique,
  • Installation sur une machine vierge de tout système,
  • Mise en place d'un multiboot.
Quant à elle, l'option Mise à jour permet de conserver les fichiers, les paramètres et les programmes du système d'exploitation actuel intacts.

L'éditeur recommande l'utilisation du Conseiller de Mise à niveau vers 7 pour une assistance lors de la migration, et vous invite à consulter le lien suivant :

http://windows.microsoft.com/upgrade

Quelques précisions supplémentaires :

- Une mise à jour à partir de Windows XP nécessitera que vous sauvegardiez vos fichiers et vos paramètres, afin de procéder à une nouvelle installation, pour ensuite réinstaller vos fichiers, vos paramètres et vos programmes,
- Si vous souhaitez passer d'une version antérieure à XP à Windows 7, il faudra alors faire l'acquisition d'une version complète de Windows 7, et procéder à une nouvelle installation,
- Des versions de Windows 7 n'incluant pas certaines fonctionnalités (comme Windows Media Player ou Windows Media Center) sont proposées en Europe (ainsi qu'en Suisse et en Croatie) et en Corée. La mise à jour vers ces versions spécifiques nécessite une nouvelle installation,
- Faire la mise à jour de Windows Vista dans une langue (par exemple l'anglais) vers Windows 7 dans une autre langue (par exemple le français) requiert une nouvelle installation.

Source : LaptopSpirit



Mise à jour : On notera dans le tableau que Windows Vista Starter est décliné en deux versions (32 bits/64 bits). Chose étonnante s'il en est, car si l'on se réfère à Microsoft lui-même, cet OS n'existe qu'en 32 bits. Mystère ! Cela ne remet néanmoins pas en cause la pertinence des autres informations du tableau.

mardi 27 octobre 2009

Les Bibliothèques de Windows 7

Un nouveau concept intéressant voit le jour avec Windows 7, il s'agit des Bibliothèques ("Libraries" dans la langue de Benny Hill). Qu'en est-il exactement ?

C'est en réalité tout simple : Une bibliothèque est un répertoire virtuel pointant sur plusieurs répertoires physiques placés sur un ou plusieurs disques, locaux ou non. L'avantage indéniable de cette solution est de regrouper facilement certains types de fichiers et de les retrouver facilement, même s'ils sont éparpillés sur plusieurs machines d'un même réseau.

Par défaut, les Bibliothèques sont au nombre de quatre (et peuvent être restaurées en cas de souci) :
  • Documents,
  • Images,
  • Musique,
  • Vidéos.
On notera par ailleurs que, par défaut, chacune de ces Bibliothèques est composée d'une partie publique et d'une partie privée et qui apparaissent lorsque l'on développe l'arborescence dans l'Explorateur, comme dans la capture d'écran suivante (on constate au passage que j'ai personnalisé ma Bibliothèque "Musique") :


Il est naturellement possible de créer de nouvelles Bibliothèques, et de modifier celles déjà existantes. Un clic droit sur un des éléments d'une Bibliothèque ou sur la Bibliothèque en question permet d'accéder notamment à la boîte de dialogue de propriétés, fort intéressante, pour la personnalisation (AuthentikAMD, si tu me lis, je crois que je mets ici le doigt sur la fonctionnalité que tu souhaitais utiliser, tu n'as plus d'excuse désormais pour ne pas centraliser toutes tes données sur ton Syno !) ;) :


Le dossier Documents présent dans la Bibliothèque par défaut est en réalité le fameux répertoire Mes Documents que l'on connaît depuis Windows 95. Autre nouveauté mise également en avant par Microsoft : Les Bibliothèques permettent de s'affranchir du schéma classique fichiers / dossiers (on l'avait bien compris :p) et permet surtout de retrouver ses documents en faisant une recherche par date, par type, par auteur, par tag... Et ce de manière instantanée.

Cette nouvelle fonctionnalité permet donc de trouver et de classer ses documents bien plus facilement et plus rapidement. Gageons qu'elle rencontrera un réel succès, au vu du nombre croissant de personnes disposant d'un réseau domestique.

lundi 26 octobre 2009

Windows 7 à 35€ ? C'est possible !

Il est actuellement possible, en tant qu'étudiant, de faire l'acquisition d'une licence Windows 7 Edition familiale Premium pour 35€. Il s'agit d'un offre qui prendra fin au 3 janvier 2010. Il reste donc encore quelques mois pour en profiter.


L'offre est proposée sur la page suivante :


Les étapes à valider pour acquérir cette licence sont les suivantes :

  1. Vérifier la compatibilité de votre PC avec Windows 7 (vous pouvez pour cela consulter ce billet),
  2. Renseigner l'adresse de messagerie qui vous a été communiquée par votre établissement ou votre université,
  3. Si vous êtes éligible, un courriel contenant les informations relatives à votre achat vous sera adressé,
  4. Un lien cliquable apparaîtra dans ce mail, vous permettant de procéder à votre achat,
  5. Une fois la clé de produit ou la licence achetée, vous pourrez régler votre commande, et lancer le téléchargement.
A noter que cette offre ne s'applique pas, par défaut, à tous les étudiants. Microsoft a des accords avec les principaux établissements d'enseignement supérieur du pays, mais pas tous. La liste des écoles dont les étudiants sont éligibles à l'offre est disponible à l'adresse suivante :


Si votre établissement n'apparaît pas dans la liste ci-dessus, un formulaire à remplir est mis à votre disposition.

A noter également que cette offre est limitée à un exemplaire de l’Edition familiale Premium de Windows 7 par étudiant (mise à jour et version non complète).

dimanche 25 octobre 2009

Fonctionnalités absentes de Windows 7 Starter Edition

Alors que la version Starter de Windows Vista était réservée aux pays du Tiers-Monde, la version Starter de Windows Seven pourra être trouvée dans nos contrées sur les netbooks (c'est déjà le cas sur certains Asus eeePC 1005HA, sur les Samsung N140, et sur le Hercules eCafé EC-1000W).

La version Starter est une version allégée développée pour offrir une meilleure expérience de Windows 7 sur des machines aux performances en retrait (et notamment les netbooks). Si la limitation qui consistait à ne pouvoir lancer que trois applications simultanément sous Windows Vista Starter n'est plus d'actualité, d'autres limitations apparaissent.

En voici la liste :
  • Aero n'est pas intégré, c'est le thème Windows Basique qui est utilisé. Vous ne pouvez donc avoir ni Aero Peek (qui vous permet de masquer toutes les fenêtres ouvertes d’un clic), ni visualiser les miniatures des applications lancées en faisant passer le curseur de votre souris sur le bouton associé de la Superbar,
  • Impossibilité de changer le fond d'écran, les couleurs de fenêtres, l'écran de veille ou encore les sons de Windows (cette restriction vaut également pour Windows 7 Edition familiale Basique),
  • Absence du Mode XP,
  • Absence des fonctionnalités de streaming à distance (consultation des musiques, des videos, et autres fichiers situés sur votre réseau),
  • Aucun support des domaines,
  • Impossibilité de garder une session active si l'on souhaite en ouvrir une autre,
  • Impossibilité de lire des DVD,
  • Pas de support multi moniteur,
  • Absence de Windows Media Center (qui n'apparaît que sur Windows 7 Edition familiale Premium et supérieures).
A mon avis, si certaines limitations n'auront que peu d'impact au quotidien (domaines, sessions, Mode XP), l'absence des autres fonctionnalités rendra peu agréable l'utilisation du système.

Peut-être est-ce judicieux de faire l'acquisition d'une licence Windows 7 Edition familiale Premium - environ 109.00€ en OEM - en supplément d'un netbook sous Linux ou sans OS, si le budget le permet. Car techniquement, rien n'empêche Seven, quelque soit la version, de tourner sur un netbook (au pire, quelques optimisations seront nécessaires).

Windows 7 sans barre de lancement rapide ?!

Que nenni ! :)

Si la barre de lancement rapide (peut-être plus connue sous le nom de Quick Launch Toolbar) est bien cachée (en réalité, elle est désactivée par défaut au profit de la nouvelle Superbar), il est possible de la remettre en service, moyennant quelques manipulations. Avant de vous lancer dans la modification, prenez le temps de bien tester la nouvelle barre des tâches. Si elle peut paraître vraiment déroutante au début, on s'y fait très vite !

  1. Cliquer avec le bouton droit sur la Superbar et choisir l'option Barre d'outils > Nouvelle barre d'outils dans le menu contextuel,
  2. Dans la boîte de dialogue, renseigner le chemin %userprofile%\AppData\Roaming\Microsoft\Internet Explorer\Quick Launch, et valider en cliquant sur OK,
  3. Désactiver le verrouillage de la Superbar, cliquer droit sur le séparateur et décocher les options Afficher le titre et Afficher le texte du menu contextuel,
  4. Cliquer sur le séparateur pour le déplacer à sa guise et modifier le placement de la barre d'outils sur la Superbar.

Goûter aux joies de Windows 7 sur son netbook

La plupart des netbooks sont aujourd'hui livrés avec Windows XP, quelques autres le sont avec Linux. Il peut toutefois être intéressant, voire même judicieux, d'installer Seven sur ce type de machine (il est fortement conseillé d'avoir 2 Go de mémoire vive). L'empreinte en RAM et sur le disque est bien moindre que pour Vista, par exemple, des optimisations ont été faites pour les SSD, la gestion d'alimentation est bien plus efficace que sous Windows XP... Il semble donc que ce soit une migration loin d'être dénuée d'intérêt.

Mais voilà... La plupart des netbooks ne disposent pas de lecteur optique. :(

Qu'à cela ne tienne, nous utiliserons une clé USB (capacité de 4 Go requise au minimum).

Vous allez le voir, l'opération est toute simple, Microsoft fournissant un logiciel dédié à la création d'une clé USB bootable pouvant intégrer Windows 7.

Le logiciel peut être récupéré à l'adresse suivante :


Par ailleurs, CDBurnerXP (par exemple) permet de créer l'image *.ISO qui va être copiée sur la clé. Un guide expliquant la création de l'image est disponible à l'adresse suivante :


Une fois la clé USB créée, il sera possible d'installer Windows 7 sur votre Netbook, à partir de celle-ci, en ayant pris soin de vérifier l'ordre de démarrage dans le BIOS au préalable.

Citoyen du monde avec Windows 7

Peut-être avez-vous remarqué, en voulant changer votre fond d'écran, que parmi la liste de ceux proposés, on trouve des papiers peints représentant notre pays.


Ainsi, pour nous petits Français, Microsoft a choisi six photos représentant le Pont du Gard, les fameuses falaises d'Etretat (qui illustrent, ci-dessus, ce billet), une superbe vue de la ville de Dinan, les Aiguilles de Chamonix, la plage de Palombaggia à Porto-Vecchio et enfin, le Canal du Vassé à Annecy.

Mais nous ne sommes pas les seuls à être gâtés. Si certains pays n'ont encore le droit pour le moment qu'à des fonds d'écran génériques, d'autres disposent d'images spécifiques. Je vous invite à les contempler dans le répertoire caché C:\Windows\Globalization\MCT.

Bon voyage ! :)

Windows 7 : Encore et toujours de l'invite de commandes

Parmi les Powertoys XP mentionnés dans un précédent billet, nous trouvions Open Command Window here. Celui-ci permettait, pour rappel, d'afficher une option dans le menu contextuel destinée à lancer un interpréteur de commande dans le répertoire en cours.

Les fervents amateurs de cette fonctionnalité peuvent se réjouir :

Il n'est plus nécessaire d'installer quoique ce soit pour utiliser cette option, il suffit en effet désormais de maintenir la touche Shift enfoncée lors de l'appui sur le bouton droit de votre souris pour voir apparaître l'option Ouvrir une fenêtre de commandes ici :



De plus, si le lecteur en cours est sur le réseau, une lettre de lecteur sera automatiquement assignée ! :)

Windows 7 : Revenons sur le raccourci clavier Touche Windows + P

Ce nouveau raccourci, mentionné succinctement dans le billet précédent, nécessitait une présentation plus approfondie.

L'appui sur le raccourci provoque l'affichage de la fenêtre suivante :


Les différents modes sont accessibles en cliquant de nouveau sur Touche Windows + P ou sur les flèches directionnelles. Il est également possible d'accéder à cette fenêtre en lançant l'exécutable nommé displayswitch.exe.

Les options d'affichage exposées parlent d'elles-mêmes :
  • Ordinateur uniquement : Affichage sur l'écran principal du PC,
  • Dupliquer : Souvent appelé "Mode Clone". L'affichage est identique sur tous les écrans,
  • Etendre : Permet de disposer d'un Bureau étendu (les informations affichées sur les moniteurs peuvent être différentes),
  • Projecteur uniquement : L'écran principal est délaissé au profit d'un vidéoprojecteur.
Il est possible d'avoir un contrôle plus poussé sur les paramètres de présentation grâce au Centre de Mobilité (accessible par le biais du raccourci clavier Touche Windows + X). On peut, notamment, lancer un Mode Présentation qui désactive les écrans de veille, qui configure les logiciels de messagerie instantanée pour travailler en arrière-plan, qui définit un papier peint neutre... (à noter que cette fonctionnalité est également présente dans Windows Vista).

samedi 24 octobre 2009

Les nouveaux raccourcis clavier de Windows 7

Les nouvelles fonctionnalités de Windows 7 ont nécessité la mise en place de nouveaux raccourcis clavier. En voici quelques uns :
  • Touche Windows + Espace : Mise en transparence des fenêtres pour faire apparaître le bureau,
  • Touche Windows + Flèche Haut : Permet de maximiser l'application en cours,
  • Touche Windows + Maj + Flèche Gauche : Déplace la fenêtre active sur le moniteur gauche si vous utilisez deux écrans,
  • Touche Windows + Flèche Bas : Permet de minimiser l'application en cours,
  • Touche Windows + Maj + Flèche Droite : Déplace la fenêtre active sur le moniteur de droite si vous utilisez deux écrans,
  • Touche Windows + Flèche Droite : Accroche la fenêtre ouverte sur la partie droite de l’écran,
  • Touche Windows + Flèche Gauche : Accroche la fenêtre ouverte sur la partie gauche de l’écran,
  • Touche Windows + T : Permet la prévisualisation de la première application active de la barre des tâches. Utiliser de nouveau le raccourci clavier permet d'activer la prévisualisation de l'application suivante de la Superbar,
  • Touche Windows + Maj + T : Permet la prévisualisation de la dernière application active de la barre des tâches. Utiliser de nouveau le raccourci clavier permet d'activer la prévisualisation de l'application précédente de la Superbar,
  • Touche Windows + 1 à 9 : Permet de lancer une nouvelle instance de l’application se trouvant en position 1 à 9 dans la Superbar,
  • Touche Windows + Q : Permet d'ajuster les propriétés de l’écran,
  • Touche Windows + Home : Permet de réduire toutes les fenêtres à l’exception de la fenêtre active,
  • Touche Windows + G : Permet l'affichage des gadgets au premier plan,
  • Alt + P : Permet d'activer le volet de prévisualisation dans l’explorateur,
  • Touche Windows + touche « + » : Activation de la loupe et augmentation du zoom,
  • Touche Windows + touche « - » : Diminution du zoom,
  • Touche Windows + X : Permet l'affichage du Centre de mobilité,
  • Touche Windows + P : Affiche une barre des tâches permettant de sélectionner les options d’affichage (fonctionnalités multi-écran).
Naturellement, les raccourcis clavier de Windows Vista et Windows XP ont encore cours. Vous pouvez les retrouver par exemple dans la FAQ du site Aideonline, à l'adresse suivante :

Windows 7 et le Mode XP

Le Mode XP est une grande nouveauté de Windows 7.


Il vous permet tout simplement d'exécuter des applications qui ne seraient pas nativement compatibles avec Windows 7, même par le biais du fonctionnement en "Mode de compatibilité" (réglage accessible dans l'onglet Propriétés des exécutables).

Pour bénéficier de cette nouvelle fonctionnalité, il y a des prérequis logiciels et matériels.

Ainsi, toutes les déclinaisons de Seven n'embarquent pas le Mode XP. Seuls Windows 7 Professionnel et Windows 7 Edition Intégrale en disposent. La version Entreprise également (mais il s'agit d'une version spécifique de 7).

C'est au niveau matériel que les choses se compliquent. Il faut en effet que le processeur de votre PC gère la virtualisation. Si c'est le cas de tous les processeurs AMD depuis la mi-2006 avec l'apparition du Socket AM2 (les Opteron de seconde génération, les Athlon 64 et les Athlon 64 X2 gèrent tous la technologie AMD-V), ce n'est pas aussi simple pour les processeurs Intel. Pour savoir si votre processeur Intel est équipé de cette technologie, je vous invite à vous rendre sur le site Processor Spec Finder et vérifier que votre CPU dispose de la technologie Intel® Virtualization Technology.

Vous pouvez également vérifier ce point grâce au logiciel Microsoft® Hardware-Assisted Virtualization Detection Tool (en anglais).

Pour pouvoir utiliser le Mode XP, il vous faut télécharger deux mises à jour, disponibles chez Microsoft à l'adresse suivante (en anglais également) :


A noter enfin que si le Mode XP nécessite un matériel spécifique, le principal logiciel qu'il embarque, VirtualPC 2007, tourne sans problème sur toutes les versions de Seven. Si vous disposez d'une version familiale de 7, vous pouvez donc utiliser VirtualPC 2007 sur votre ordinateur et y exécuter Windows XP. Mais dans ce cas de figure la licence XP n'est plus gratuite, et il n'est plus possible de faire tourner les applications directement sur le bureau.

vendredi 23 octobre 2009

Et si j'installais Windows 7 ? Oui, mais... Mon PC est-il compatible ?

Comme je l'indiquais dans un précédent billet, Windows 7 est un système qui semble très prometteur. Pour utiliser la version beta depuis quelques temps déjà avec bonheur sur un Dell Optiplex GX620 (qui de surcroît n'est pas une machine toute récente, bien qu'elle ait bénéficié de quelques améliorations - passage à 2 Go de RAM, installation d'une carte graphique dédiée), je le trouve bien plus réactif que Windows Vista, mais surtout bien plus homogène en terme d'interface. Si j'ai installé Seven sans me poser de questions quant à la compatibilité des différents éléments du PC (la force de l'habitude, le petit côté Indiana Jones de l'informatique !), peut-être êtes-vous plus réticent à l'idée de devoir installer un nouveau système, et surtout, de découvrir après coup que tout votre matériel n'est pas forcément compatible...

Rassurez-vous, Microsoft met à disposition un Conseiller de mise à niveau Windows 7 qui, une fois installé et exécuté sur votre PC, vous indiquera si ce dernier peut accueillir sans souci le dernier-né des Windows.

Vous pouvez le télécharger à l'adresse suivante :

Télécharger le Conseiller de mise à niveau Windows 7

Par ailleurs, n'hésitez pas à aller farfouiller du côté du Centre de Compatibilité (en anglais) :

Windows Vista : Récupérer de l'espace disque en supprimant les versions précédentes des fichiers modifiés par le Service Pack 2 (ouf !)

Le titre du billet est très explicite. ^^
L'astuce consiste, après s'être assuré que le PC fonctionne correctement, à supprimer les copies des fichiers sauvegardés lors de l'installation du Service Pack 2 de Windows Vista. Même si les disques actuels sont vraiment de taille gigantesque, ce n'est pas une raison pour laisser les gigaoctets de Windows prendre de l'embonpoint ! :p
  1. Cliquer sur le bouton Démarrer, sur Tous les programmes, puis sur Accessoires,
  2. Cliquer, avec le bouton droit de la souris, sur l'accessoire Invite de Commandes et choisir l'option Exécuter en tant qu'administrateur du menu contextuel,
  3. Dans la nouvelle fenêtre, taper compcln à l'invite, puis appuyer sur la touche Entrée,
  4. Il nous est demandé si nous souhaitons continuer. Répondons donc par l'affirmative, en appuyant sur la touche o,
  5. Le nettoyage commence alors (profitez-en pour aller prendre un p'tit café, l'opération est un peu longuette),
  6. Une fois l'opération terminée, vous pouvez quitter l'invite de commande, soit en fermant la fenêtre grâce à la croix rouge en haut à droite, soit - pour les irréductibles de la ligne de commande :) - en tapant exit, puis en validant par un appui sur la touche Entrée.

Windows Vista : Réduire le nombre de fenêtre affichées avec Flip3D

Le vieillissant Alt + Tab fait peau neuve avec Windows Vista et revient sous le nom de Windows Flip. Il est secondé par une nouvelle fonctionnalité appelée Windows Flip3D (accessible par le biais de la combinaison de touches Touche Windows + Tab).

Par défaut, Flip3D est capable d'afficher jusqu'à 10 fenêtres en 3D, ce qui peut mettre à genoux certaines cartes graphiques un peu anciennes ou les chipsets graphiques d'entrée de gamme de certains portables. Qu'à cela ne tienne, nous allons remédier à la situation en fixant un nombre de fenêtres inférieur dans le registre. Voici dans le détail la marche à suivre :
  1. Cliquer sur le bouton Démarrer et, dans la zone Rechercher, saisir la commande regedit et appuyer sur la touche Entrée.
  2. Naviguer jusqu'à la clé HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Windows\DWM dans le volet de gauche,
  3. Cliquer sur le menu Edition, puis choisir Nouveau et Valeur DWORD 32 bits,
  4. Nommer cette nouvelle valeur Max3DWindows puis double cliquer dessus,
  5. Cocher le bouton radio Décimale et, dans la zone de saisie Données de la valeur :, renseigner la valeur 5,
  6. Validez en cliquant sur OK,
  7. Redémarrer le PC pour appliquer la modification.
Le nombre de fenêtre maximal affichable par Flip3D est désormais de 5. Les miniatures affichées seront alors plus grandes et plus lisibles.

J'avoue ne jamais utiliser ce nouveau Flip3D, malgré mon passage à Vista depuis un an et demi. Toujours très attaché au vénérable Alt + Tab, je lui ai trouvé un remplaçant ma foi fort sympathique, édité par la société NTWind et nommé VistaSwitcher. Son alter ego sous Windows XP existe également, sous le nom de TaskSwitchXP. N'hésitez pas à essayer ces utilitaires.

Les PowerToys XP

Les PowerToys XP sont divers petits utilitaires (en anglais - mais très simples d'emploi) permettant d'exploiter différentes possibilités de Windows XP. Ces utilitaires sont au nombre de quatorze. En voici la liste, ainsi qu'une description sommaire de chacun d'eux, qui vous permettra d'appréhender leurs fonctionnalités :

  • Alt-TAB Replacement :

Ce PowerToy remplace avantageusement la boîte de dialogue qui s'affiche lors d'une frappe sur les touches Alt + TAB et qui permettent de basculer entre les différentes applications en cours. Alt-TAB Replacement permet de visionner les applications sous forme de screenshots (captures d'écran).

Télécharger Alt-TAB Replacement

  • Color Control Panel Applet :

Color Control Panel Applet facilite la gestion des profils de couleurs tout en permettant de les associer plus facilement aux moniteurs, aux imprimantes ou encore aux scanners. Cette Applet est accessible dans le Panneau de Configuration. Le téléchargement nécessite une authentification WGA.

Télécharger Color Control Panel Applet

  • SyncToy

SyncToy permet de copier, de déplacer ou de synchroniser les fichiers provenant de diverses sources, comme les caméscopes numériques, les téléphones portables, les PDA, les portables, et bien d'autres. Le téléchargement nécessite une authentification WGA.

Télécharger SyncToy

  • RAW Image Thumbnailer and Viewer

Grâce à cet utilitaire, il est possible de travailler les fichiers numériques *.RAW dans l'Explorateur de Windows. L'utilitaire propose une fonction miniature, prévisualisation, impression et visualisation des méta-données pour les images au format *.RAW. Le téléchargement nécessite une authentification WGA.

Télécharger RAW Image Thumbnailer and Viewer

  • ClearType Tuner

Cet utilitaire apporte des fonctionnalités supplémentaires à la technologie ClearType, qui permet d'améliorer le confort de lecture sur les écrans à cristaux liquides. ClearType Tuner est accessible dans le Panneau de Configuration.

Télécharger ClearType Tuner

  • HTML Slide Show Wizard

Cet assistant permet de créer des diaporamas au format *.HTML et destinés à être intégrés à un site Internet, par exemple.

Télécharger HTML Slide Show Wizard

  • Open Command Window Here

Ce PowerToy ajoute une option "Open Command Window Here" au menu contextuel, et permet donc d'ouvrir une console de commande dans le répertoire courant.

Télécharger Open Command Window Here

  • TweakUI

Probablement le plus connu des PowerToys, puisqu'il est aussi disponible pour les autres versions de Windows, depuis Windows 95. Il permet d'accéder à de nombreux réglages cachés de Windows, normalement accessibles en modifiant la Base de Registre. La version 2.10 requiert Windows XP SP1 ou Windows Serveur 2003 au minimum pour fonctionnner.

Télécharger TweakUI

  • Power Calculator

La présente calculatrice propose des fonctions graphiques et permet d'effectuer de nombreuses conversions.

Télécharger Power Calculator

  • Image Resizer

Image Resizer permet de redimensionner une ou plusieurs images d'un seul clic droit de la souris.

Télécharger Image Resizer

  • CD Slide Show Generator

Avec cet utilitaire, il est possible de visionner les photographies gravées sur un CD sous forme de diaporama. Compatible avec Windows 9x.

Télécharger CD Slide Show Generator

  • Virtual Desktop Manager

Ayez quatre bureaux virtuels accessibles via la Barre des Tâches grâce à ce PowerToy.

Télécharger Virtual Desktop Manager

  • TaskBar Magnifier

A partir de la barre des tâches, TaskBar Magnifier permet d'agrandir certaines parties de l'écran.

Télécharger TaskBar Magnifier

  • Webcam TimerShot

Cet utilitaire permet de prendre des clichés à intervalles réguliers avec une Webcam connectée au PC, et de les sauvegarder dans un dossier de son choix.

Télécharger Webcam TimerShot

IMPORTANT : Microsoft a apporté un soin tout particulier à l'élaboration de ces PowerToys. Toutefois, ceux-ci ne font l'objet d'aucun support.

Windows Vista : Modifier la manière dont m'avertit le Centre de Sécurité

La procédure suivante permet de modifier la manière dont le Centre de Sécurité affiche ses alertes :

  • Aller dans le Panneau de Configuration,
  • Cliquer sur Sécurité puis sur Centre de Sécurité,
  • Dans la nouvelle fenêtre, cliquer sur Modifier la manière dont le Centre de sécurité m'avertit,
  • Cliquer, au choix, sur Ne pas m'avertir, mais afficher l'icône ou sur Ne pas m'avertir et ne pas afficher l'icône.

Windows Vista : Désactiver les messsages d'avertissement de l'UAC

L'UAC, le "User Account Control" (rien à voir avec l'Union Aerospace Corporation de DooM³ :p) est une nouvelle fonctionnalité de Windows Vista permettant l'installation et l'administration d'un PC. Celui-ci génère l'affichage de nombreuses boîtes de dialogue lorsque vous désirez modifier un paramètre ou installer un logiciel.

Ce Contrôle des Comptes Utilisateur améliore grandement la sécurité, mais devoir valider de manière répétitive toutes ses actions peut devenir ennuyeux à long terme.

Désactiver l'affichage des messages permet de retrouver un fonctionnement similaire à, par exemple, Windows XP.

Voici la procédure à suivre pour désactiver cet affichage des messages :

Attention ! La désactivation du Contrôle des Comptes Utilisateur abaisse de manière significative la sécurité du système d'exploitation. A ne réaliser de préférence que si vous êtes seul utilisateur de la machine.

  • Aller dans le Panneau de Configuration,
  • Cliquer sur Comptes d'utilisateurs,
  • Cliquer de nouveau sur Comptes d'utilisateurs,
  • Cliquer sur Activer ou désactiver le contrôle des comptes d'utilisateurs,
  • Dans la nouvelle fenêtre, décocher la case Utiliser le contrôle des comptes d'utilisateurs pour vous aider à protéger votre ordinateur,
  • Valider en cliquant sur OK, puis redémarrer le PC, pour valider les changements.
La désactivation du Contrôle des Comptes Utilisateur provoque l'affichage de l'icône, ainsi que d'une bulle d'aide du Centre de Sécurité.

Pour modifier le comportement du Centre de Sécurité, je vous invite à consulter l'entrée suivante du blog :


Et pour aller plus loin, je vous invite à consulter la page présentant l'User Account Control, sur le site de Microsoft.

Bug avec Windows Seven et Live Messenger

Si tous les billets précédents ciblent Windows XP (principalement), et Windows 2000, depuis hier Windows 7 est disponible à la vente. Disponible depuis pas mal de temps sur la toile en version beta (et également en versions moins officielles...), il a pu être déjà bien testé, et il apparaît qu'il s'agit d'un très bon système. Toutefois, comme rien n'est jamais parfait, on a le droit à un bug assez énervant, qui apparaît dès l'installation de Live Messenger.

Vous trouverez ci-dessous deux solutions permettant de résoudre ce bug (mais nous verrons qu'il n'est pas forcément possible de s'en débarrasser totalement).

En quoi consiste ce bug ? Il laisse apparaître dans la barre des tâches (qu'il faut désormais appeler Superbar) une icône dédoublée de Live Messenger, ce dernier plantant lamentablement lors de la réception d'un message... Le comportement devrait être similaire à celui toujours constaté (à savoir apparition de Live Messenger dans la zone de notification).
  • La première solution consiste à activer le mode de compatibilité :
Une fois Live Messenger installé, ouvrir l'explorateur et se rendre dans C:\Program Files\Windows Live\Messenger . Faire ensuite un clic droit sur msnmsgr.exe puis cliquer sur Propriétés.

Dans l'onglet Compatibilité, cocher Exécuter ce programme en mode de compatibilité pour :, puis sélectionner Windows Vista (Service Pack 2).
Pour terminer, cliquer sur OK.
  • La deuxième solution consiste à désactiver partiellement l'accélération matérielle :
Faire un clic droit sur le Bureau puis sélectionner l'option Résolution d'écran du menu contextuel. Cliquer sur le lien Paramètres avancés et ouvrir l'onglet Résolution des problèmes.

Cliquer ensuite sur le bouton Modifier les paramètres et déplacer le curseur vers la gauche. Diminuer l'accélération de moitié devrait résoudre le problème.

Il semblerait que malgré ces astuces, le souci persiste sur certaines machines ayant des chipsets spécifiques. Gageons qu'une prochaine version de Live Messenger, ou un patch de Seven résolve pour de bon ce dysfonctionnement.

Effacer les fichiers temporaires de Windows 200x/XP à l'arrêt du PC

Grâce à la console "Stratégie de Groupe" (gpedit.msc), il est possible de paramétrer des actions automatiques (appellées "scripts") non seulement au lancement de Windows, mais aussi en le quittant...

Nous allons utiliser cette fonction pour vider les répertoires temporaires de Windows, ainsi que l'Historique d'Internet Explorer.

Tout d'abord, il faut créer un fichier *.BAT dans lequel nous allons indiquer à Windows quels sont les répertoires à vider :

1. Dans le menu Démarrer, cliquer sur Exécuter...,
2. Taper notepad, puis valider,
3. Taper les commandes suivantes :


RD /S /q "C:\Documents and Settings\USERNAME\Local Settings\History"
RD /S /q "C:\Documents and Settings\Default User\Local Settings\History"
RD /S /q "C:\Documents and Settings\USERNAME\Local Settings\Temp"
RD /S /q "C:\Documents and Settings\Default User\Local Settings\Temp"
RD /S /q "C:\Documents and Settings\Administrateur\Local Settings\History"
RD /S /q "C:\Documents and Settings\Administrateur\Local Settings\Temp"
RD /S /q "C:\Temp"


On prendra soin de remplacer USERNAME par le nom du compte approprié.
Il faudra aussi changer le "C:\" si Windows n'est pas installé sur ce disque dur...

4. Enregistrer le fichier sous le nom deltemp.bat à la racine du disque dur, par exemple (C:\).

Maintenant que le fichier est créé, il faut indiquer à Windows que ce fichier doit être exécuté avant la fermeture de Windows :

1. Cliquer sur Démarrer, puis sur Exécuter...,
2. Taper gpedit.msc, puis valider,
3. Dans la partie gauche de la console, naviguer jusqu'à Configuration Ordinateur > Paramètres Windows > Scripts (démarrage/arrêt),
4. Dans la partie droite de la console, cliquer sur Arrêter le système,
5. Cliquer sur le bouton Ajouter...,
6. Indiquer le chemin du fichier deltemp.bat dans la zone de saisie Nom du script :, avec l'aide éventuelle du bouton Parcourir...,
7. Cliquer sur OK,
8. Cliquer sur Appliquer puis sur OK,
9. Fermer la console Stratégie de Groupe.

A noter que cette astuce ne peut être utilisée avec Windows XP Home, celui-ci n'incluant pas la fameuse console de Stratégie de Groupe. Si, toutefois, vous êtes intéressés par cette astuce, il est possible d'installer cette console, en suivant les indications fournies par Jean-Claude Bellamy sur son site :

La Microsoft Management Console "GPEDIT.MSC"

Gestion des disques durs d'une capacité supérieure à 128 Go

Pour peu que nos systèmes d'exploitation et/ou notre matériel soient un peu anciens, ils ne gèrent pas toujours les "gros" (plus de 128 Go) disques durs très bien. Voici quelques conseils pour venir à bout des problèmes rencontrés.

  • Utiliser la version la plus récente possible de Windows :

Avec au minimum le Service Pack 3 de Windows 2000 ou le Service Pack 1a de Windows XP, le disque devrait être reconnu à sa bonne capacité. A la date d'aujourd'hui, si vous êtes amené à réinstaller votre système d'exploitation sur le disque dur, préférez intégrer directement le Service Pack 4 et l'Update Rollup 1 à votre CD de Windows 2000, et le Service Pack 3 à votre CD de Windows XP.

Si votre CD n'intègre pas ces fameux Service Pack, vous pouvez utiliser nLite. Un tutoriel complet est disponible sur le site PC Astuces.

  • Modification de la Base de Registre :

Si la carte mère est récente, il est fort peu probable qu'elle ne soit pas capable de reconnaître un gros disque dur. Il est possible, dans un premier temps, d'activer une option dans la Base de Registre, qui facilitera le travail de détection de Windows :

1. Dans le menu Démarrer, cliquer sur Exécuter...,
2. Taper regedit,
3. Dans la partie gauche de l'Editeur, naviguer jusqu'à la clé HKEY_LOCAL_MACHINE \ System \ CurrentControlSet \ Services \ Atapi \ Parameters,
4. Dans la partie droite, créer ou modifier une nouvelle clef DWORD nommée EnableBigLba,
5. Lui affecter la valeur 1,
6. Quitter l'Editeur de Registre.

Cette valeur est automatiquement activée sous Windows XP SP1 et SP2. Quant à Windows 2000, il ne pourra en bénéficier que si le SP3 ou ultérieur est installé.

  • Utilisation d'un BIOS Overlay :

Le BIOS Overlay est un utilitaire fourni par les fabricants de disques durs, et dont le rôle est de détecter le disque dur à la place du BIOS. Ce BIOS Overlay est copié sur le disque dur.

Voici quelques adresses où trouver ces utilitaires :

Maxtor/Seagate

Hitachi

Western Digital

  • Flashage de BIOS :

Lorsqu'aucune des solutions présentées ci-dessus ne convient, alors il faut se rendre à l'évidence, la carte mère est trop vieille et ne prend pas en compte les gros disques durs. Parfois, on a la possibilité de flasher le BIOS. Mais il faut savoir que c'est une opération risquée, surtout sur des cartes mères anciennes et/ou dont le support par le site est dépassé ou simplement inexistant. Je recommande donc la plus grande prudence.

Ces mises à jour de BIOS sont en général disponibles sur les sites des constructeurs de cartes mères. Certains sites de pilotes en hébergent aussi, comme www.touslesdrivers.com.

Créer un raccourci sur le bureau pour verrouiller le PC (Windows 2000/XP)

Utile si vous ne voulez pas avoir à attendre que l'écran de veille avec mot de passe se mette en marche avant de quitter le PC...

Cette procédure fonctionne sous Windows 200x/XP.

1. Cliquer avec le bouton droit sur un endroit vide du bureau,
2. Dans le menu contextuel, cliquer sur Nouveau > puis Raccourci,
3. Dans la zone de saisie intitulée Entrez l'emplacement de l'élément :, taper ce qui suit (en respectant bien les espaces et les majuscules) :

rundll32.exe user32.dll,LockWorkStation

4. Cliquer sur Suivant >,
5. Dans la zone de saisie nommée Entrez un nom pour ce raccourci :, écrire le nom du raccourci (Verrouiller le PC, par exemple),
6. Cliquer sur Terminer.

Il est également possible de verrouiller son PC grâce au raccourci clavier Touche Windows + L.

Créer un raccourci sur le bureau pour mettre le PC en Veille Prolongée (Windows 2000/XP)

Plutôt que de passer par le menu "Démarrer" pour mettre son PC en veille prolongée, il peut être judicieux de placer un raccourci sur le bureau :

1. Cliquer avec le bouton droit sur un endroit vide du bureau,
2. Dans le menu contextuel, cliquer sur Nouveau > puis Raccourci,
3. Dans la zone de saisie intitulée Entrez l'emplacement de l'élément :, taper ce qui suit (en respectant bien les espaces et les majuscules) :

rundll32.exe powrprof.dll,SetSuspendState

4. Cliquer sur Suivant >,
5. Dans la zone de saisie nommée Entrez un nom pour ce raccourci :, écrire le nom du raccourci (Mise en Veille Prolongée semble être le plus indiqué :p),
6. Cliquer sur Terminer.

Désactiver l'utilitaire de Compression de Windows XP

Windows XP intègre un utilitaire de compression bien utile, mais dont les fonctions sont restreintes (les extensions gérées sont *.ZIP et *.CAB) et le maniement assez lourd. Il peut être utile de le désactiver, afin de pouvoir bénéficier d'un logiciel de compression tiers, plus efficace et plus complet :

  • Désactiver l'utilitaire :

1. Dans le menu Démarrer, cliquer sur Exécuter...,
2. Taper regsvr32 /u %windir%\system32\zipfldr.dll puis valider en cliquant sur OK,
3. Dans le menu Démarrer, cliquer une nouvelle fois sur Exécuter...,
4. Taper regsvr32 /u %windir%\system32\cabview.dll puis valider en cliquant sur OK,
5. Redémarrer le PC.

  • Réactiver l'utilitaire :

1. Dans le menu Démarrer, cliquer sur Exécuter...,
2. Taper regsvr32 %windir%\system32\zipfldr.dll puis valider en cliquant sur OK,
3. Dans le menu Démarrer, cliquer une nouvelle fois sur Exécuter...,
4. Taper regsvr32 %windir%\system32\cabview.dll puis valider en cliquant sur OK,
5. Redémarrer le PC.

Maintenance et optimisation du Prefetcher de Windows XP

Le prefetcher est un dossier dans lequel sont stockées les informations relatives aux programmes chargés fréquemment, ce qui a pour conséquence d'accélérer le fonctionnement général de Windows. Désactiver le prefetcher réduit considérablement les performances (expérience personnelle), et il est donc fortement conseillé de le garder actif. Comme pour à peu près tout dans Windows, il est possible de modifier les paramètres du prefetcher afin d'optimiser encore son fonctionnement. Le prefetcher est situé dans %windir%\Prefetch\.

A. Optimisation du prefetcher :

Elle est possible via l'Editeur de Registre. Cette modification permet de choisir entre une optimisation pour le boot, les applications ou les deux :

1. Dans le menu Démarrer, cliquer sur Exécuter...,
2. Taper regedit, puis cliquer sur OK,
3. Dans la partie gauche de l'Editeur, naviguer jusqu'à la clé HKEY_LOCAL_MACHINE \ SYSTEM \ CurrentControlSet \ Control \ Session Manager \ Memory Management \ PrefetchParameters,
4. Dans la partie droite, modifier la valeur DWORD EnablePrefetcher en choisissant une des valeurs listées ci-après :

0 Prefetcher désactivé
1 Prefetcher activé pour les applications
2 Prefetcher activé pour le boot
3 Prefetcher activé pour le boot et les applications (valeur par défaut)

5. Quitter l'Editeur de Registre et redémarrer Windows.

La valeur 3 est donc la valeur par défaut et recommandée par Microsoft. Les valeurs 1 et 2 sont toutefois à ne pas négliger. Les résultats seront différents selon les configurations et le mieux est d'essayer les différentes valeurs, à l'exception de la valeur 0, bien sûr.

B. Vidage du prefetcher :

Le dossier %windir%\Prefetch\ est un dossier système, mais il n'est pas caché. Il est possible de le rafraîchir en effaçant son contenu. Toutefois, on prendra bien soin de ne pas l'effacer à l'aveuglette : Celui-ci comporte en effet un fichier nommé layout.ini qu'il faut impérativement laisser intact. Plutôt que d'effacer le dossier, on préferera sélectionner les fichiers le constituant (à l'exception de layout.ini.)

C. Défragmentation du prefetcher :

La commande defrag.exe permet (entre autres) de défragmenter le dossier %windir%\Prefetch\. On aura pour cela recours à l'un de ses commutateurs :

1. Dans le menu Démarrer, cliquer sur Exécuter...,
2. Taper cmd, puis cliquer sur OK,
3. Taper defrag c: -b (en supposant que Windows soit installé sur C:\)
(On notera une activité du disque dur, signe que l'opération s'effectue bien),
4. Taper exit pour quitter l'interpréteur de commandes.

Mise en place d'un Pare-feu personnalisé sous Windows 2000

La mise en place de cette astuce nécessite quelques connaissances préalables de Windows 2000 et d'avoir aussi quelques notions de sécurité. Dans le cas contraire, mieux vaut utiliser un pare-feu "clés-en-main".

Vous avez un peu l'habitude des pare-feu, et aucun de ceux que vous avez essayé ne vous comble... Créez votre propre pare-feu sous Windows 200x ou XP. C'est le moment de plonger les mains dans le cambouis...

Windows XP est fourni avec un pare-feu intégré, mais qui ne fonctionne qu'à sens unique, et peu savent que Windows 2000 offre les outils pour créer également un pare-feu. Il est d'ailleurs possible de créer ce pare-feu avec les outils mis à notre disposition aussi sous Windows XP, grâce au système IPSec.

Il est donc envisageable de créer un pare-feu résistant sous Windows 2000, qui permet de se passer d'un logiciel tiers.

Les instructions suivantes s'appliquent à Windows 2000. Il y a quelques différences sous XP.

Etape 1 :

Nous allons créer une nouvelle Console de Gestion (Console MMC.)

1. Aller dans le menu Démarrer, puis cliquer sur Exécuter...,
2. Taper mmc, puis valider,
3. Une nouvelle session est lancée.

Etape 2 :

1. A partir du menu Console, sélectionner Ajouter/Supprimer un composant logiciel enfichable...,
2. Dans la nouvelle fenêtre, cliquer sur Ajouter...,
3. Sélectionner Gestion de la stratégie de sécurité du Protocole IP,
4. Cliquer sur Ajouter,
5. Cliquer sur Terminer dans la fenêtre qui s'ouvre (en laissant les paramètres par défaut),
6. Cliquer sur Fermer,
7. Cliquer sur OK.

Etape 3 :

Pour on ne sait quelles raisons, Microsoft n'a pas prévu le profil Bloquer, c'est-à-dire bloquer l'activité d'un port, nous devons donc le créer, ce qui devrait être faisable sans difficultés majeures...

1. Cliquer sur le signe + en regard de Stratégies de sécurité IP sur Ordinateur Local, dans le panneau gauche de la Console,
2. Cliquer avec le bouton droit sur Stratégies de sécurité IP sur Ordinateur Local, et, dans le menu contextuel, choisir Gérer les listes de filtres d'adresses IP et les actions de filtrage...,
3. Dans la nouvelle fenêtre, cliquer sur l'onglet Gérer les actions de filtrage,
4. Cliquer sur Ajouter,
5. Cliquer sur Suivant dans l'assistant qui apparaît,
6. Dans le champ Nom, taper Bloquer et, dans le champ Description, taper Bloquer les paquets IP non sécurisés,
7. Cliquer sur Suivant,
8. Sélectionner le bouton radio Bloquer,
9. Cliquer sur Suivant,
10. Cliquer sur Finir.

La liste devrait désormais inclure l'option Bloquer.

Etape 4 :

1. Fermer la fenêtre Gérer les listes de filtres d'adresses IP et les actions de filtrage,
2. Cliquer droit sur Stratégies de sécurité IP sur Ordinateur Local", dans le panneau de gauche de la console,
3. Cliquer sur Créer une stratégie de sécurité IP... dans le menu contextuel,
4. Cliquer sur Suivant lorsque l'Assistant apparaît,
5. Pour le nom, taper Pare-feu. Pour la description, taper la même chose,
6. Cliquer sur Suivant,
7. Les valeurs par défaut sont appropriées, donc, cliquer sur Suivant,
8. Cliquer sur Suivant une deuxième fois, les valeurs par défaut sont encore correctes. Kerberos risque d'afficher un avertissement, il faut l'ignorer en cliquant Oui (Cet avertissement n'apparaît que si le PC n'est pas membre d'un domaine),
9. Cliquer sur Finir pour fermer l'Assistant.

Une nouvelle fenêtre permettant de gérer les ports apparaît alors. C'est l'ocassion de tester le parefeu en créant une règle "bidon" qui bloquera toute activité sur chacun des ports. Cela ne sert à rien, sauf à tester le bon fonctionnement du pare-feu... Dans cette fenêtre, décocher Utiliser l'Assistant Ajout (il n'est pas plus difficile et tout aussi rapide de le faire manuellement...

Etape 5 :

1. Vérifier que la connexion Internet est bien active pour tester le Pare-feu,
2. Cliquer sur Ajouter,
3. Nous avons deux filtres préconfigurés, nommés Tout le trafic ICMP et Tout trafic IP,
4. Sélectionner le bouton radio en regard de l'option Tout trafic IP,
5. Cliquer sur l'onglet Action de filtrage,
6. Sélectionner le bouton radio Bloquer,
7. Cliquer sur l'onglet Liste de filtres IP,
8. Sélectionner Tout le trafic ICMP,
9. Cliquer sur l'onglet Action de filtrage,
10. Sélectionner le bouton radio Bloquer,
11. Valider,
12. Cliquer droit sur le profil Pare-feu (dans la partie droite de la console) et choisir l'option Attribuer,
13. Le parefeu est alors actif.

Essayez maintenant d'ouvrir une page web ou récupérer des messages... C'est impossible, car un IPSec bloque toute activité au niveau des ports IP et ICMP. L'ordinateur, dans cet état, est aussi sécurisé que s'il n'était pas connecté au Net... Ce n'est pas spécialement utile. Il faut donc revenir en arrière et défaire les modifications effectuées dans cette étape 5.

Etape 6 :

On suppose que les modifications faites à l'étape 5 ont été annulées.

1. Double cliquer sur la ligne Pare-feu située dans la partie droite de la console,
2. Décocher l'option <Dynamique> (ou nous n'aurons pas d'activité sur les ports, comme avant...),
3. Cliquer sur Ajouter...,
4. Dans le champ Nom, taper Filtre HTTP. La description est facultative,
5. Décocher Utiliser l'Assistant Ajout s'il est coché,
6. Cliquer sur Ajouter...,
7. Sélectionner Mon adresse IP dans la rubrique Adresse Source,
8. Sélectionner Toute adresse IP dans la rubrique Adresse de Destination,
9. Sélectionner l'onglet Protocole,
10. Sélectionner le protocole TCP,
11. Sélectionner A partir de ce port et renseigner le champ du dessous avec le numéro de port 80,
12. Encore en dessous, sélectionner Vers n'importe quel port,
13. Sélectionner l'onglet Description,
14. Entrer une description (HTTP, par exemple),
15. Cliquer sur OK,
16. Cliquer sur Fermer,
17. Dans la fenêtre, choisir la nouvelle règle que nous venons de créer,
18. Aller dans l'onglet Action de filtrage,
19. Sélectionner l'option Autoriser,
20. Cliquer sur Appliquer, puis sur Fermer.

Ces paramètres ont permis de créer une règle pour l'accès à l'internet d'un serveur Web.

Il faut désormais reprendre les ports utilisés par les différentes applications installées sur votre PC et définir les règles adaptées à chacune. C'est un travail de longue haleine, mais il permet de se créer un pare-feu efficace et sur mesure...

Le scan des ports pourra se faire à l'adresse suivante :

http://scan.sygate.com.

Source (le site n'existe plus, malheureusement...) : http://www.lilserenity.dynalias.org:8080/lilslaptops/network/560z_p2.htm

(Merci à Vicky de m'avoir autorisé à utiliser son tutoriel comme base pour le mien). ;)

Désactiver le Service d'Affichage des Messages, sous Windows 200x/XP

Voici une astuce que l'on trouve un peu partout et pourtant, beaucoup ne savent pas que ce service bien utile sur les réseaux d'entreprise est responsable de l'affichage de spam directement sur leur bureau, sous la forme d'une boîte de dialogue.

Voici comment désactiver ce service :

1. Dans le menu Démarrer, cliquer sur Exécuter...,
2. Taper services.msc,
3. Dans la partie droite de la console, double-cliquer sur Affichage des messages,
4. La fenêtre de propriétés du service s'affiche. Dans la liste déroulante qui y figure, sélectionner l'option Désactivé,
5. Cliquer sur le bouton Arrêter en dessous de la fenêtre déroulante,
6. Valider la procédure en cliquant sur Appliquer, puis sur OK,
7. Fermer la console.

La manipulation prend immédiatement effet, sans qu'il ne soit nécessaire de redémarrer le PC.